L'école est un lieu marquant de l'enfance. C'est le lieu des rencontres avec les copains, des jeux, des apprentissages, de la sociabilisation, de l'autonomie. Mais ce peut aussi être une source d'une grande angoisse, l'objet d'une phobie scolaire.

Comment vaincre la phobie scolaire?

Ce phénomène d'angoisse extrême face à la vie scolaire est de plus en plus fréquent, même auprès d'enfants qui n'ont pas connu de réel désagrément durant leur scolarité. Bien qu'intéressés par les apprentissages proposés, les élèves ressentent une très grande anxiété lorsqu'il s'agit d'aller à l'école. Il leur est difficile de passer la grille de l'établissement scolaire. Un fort taux d'absentéisme est d'ailleurs souvent observé. Cette phobie peut même aboutir à une déscolarisation.

Les autorités sont de plus en plus informées de ce phénomène, et des mesures peuvent donc être prises au sein des établissements scolaires pour faciliter au maximum la scolarité des élèves en souffrance.

Toutefois, l'anxiété, l'angoisse et la peur ressentie sont des ressentis personnels, des émotions qu'il faut apprendre à gérer par soi-même pour espérer un apaisement durable et salvateur de la phobie scolaire.

Que faire quand un enfant ou un adolescent a peur d'aller à l'école ?

Face à un enfant malade à l'idée d'aller à l'école, il faut bien sûr dans un premier temps en informer l'équipe enseignante et périscolaire. Il est important de mettre des mots sur les maux, pour éliminer un problème grave avéré, comme du harcèlement scolaire par exemple, et trouver des solutions pour faciliter au maximum la scolarité de l'enfant concerné. Il faut savoir l'écouter et l'accompagner.

Toutefois, pour un mieux-être durable et salvateur, il est nécessaire que l'enfant puisse apprendre à libérer ses émotions. Il doit comprendre que toutes les émotions, les positives comme les négatives, sont normales. Ensuite, un travail pour arriver à les gérer pourra être entamer.

Cela passe par la respiration. C'est un phénomène normal, inné, mais qui malheureusement se dérègle sous l'effet du stress et des angoisses. Il est possible de régler la respiration, par des exercices uniquement, sans médicament ou autres substances. L'enfant peut donc entamer se processus de normalisation du souffle.

Normaliser la respiration permet à l'enfant de détendre son diaphragme. Son corps se détend et ressent moins les effets de l'anxiété. Son énergie peut alors être mobilisée par son esprit, pour mieux relativiser les choses. C'est aussi un moyen d'accéder à son cerveau reptilien, qui lui envoie ses signaux d'alerte face à la scolarité. Le cerveau reptilien peut alors recevoir des suggestions pour changer son interprétation des situations.

Mais ce n'est pas tout, il existe aussi des dizaines d'autres techniques pour se libérer de ses phobies.

Mes travaux de coach en respiration et yoga thérapeute m'ont amené à concevoir mon propre concept de libération émotionnelle, qui permet facilement de libérer les émotions bloquées. Je vous présente ma méthode et ses effets sur le mieux-être dans un atelier vidéo gratuit, mis à votre disposition.


Atelier vidéo gratuit ▶ Le Yoga du tremblement, la méthode surprenante pour évacuer vos traumatismes émotionnels (peurs, phobies, angoisses, blocages).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment vaincre la phobie de terminer les choses?

L'article suivant : Comment gérer son trac?