Le trac ne concerne pas uniquement les artistes qui s'apprêtent à entrer sur scène. Il peut être ressenti en de nombreuses autres circonstances dans lesquelles nous sommes amenés à prendre la parole en public, comme un entretien d'embauche, un oral d'examen ou une présentation commerciale, par exemple.

 

Comment vaincre le trac?

 

À petite dose, le trac peut nous inciter à vouloir bien faire, à progresser et à aller de l'avant. Toutefois, il est souvent ressenti de manière forte et ses effets ne sont alors plus les mêmes. Il devient paralysant et handicapant, entraînant parfois la fuite devant l'obstacle.

Le trac peut être assimilé à une grande appréhension et à de la peur. Cette crainte porte souvent sur le jugement d'autrui à son égard et le risque d'échec.

Il s'agit en fait d'une réaction du cerveau reptilien qui, face à cette situation d'intervention en public, l'estime potentiellement dangereuse.

En effet, le cerveau reptilien analyse les situations selon deux facteurs : dangereux ou inoffensif. Son jugement se base sur des savoirs et surtout des expériences du passé. Il arrive cependant qu'une mauvaise expérience fasse passer quelque chose d'inoffensif, au premier abord, à quelque chose de dangereux.

On ne parle pas ici forcément d'un risque vital, mais d'un ressenti immédiat, de la moquerie, ou des enjeux de la situation qui, en cas d'échec, peuvent avoir des conséquences négatives. Par exemple, rater son examen et devoir redoubler, rater son pitch commercial et perdre son emploi...

Le trac est une émotion normale qui ne peut donc pas être vaincue. Heureusement, il est tout de même possible de dompter son trac.

 

Meilleure technique et thérapie de gestion du trac

Il existe de nombreuses techniques prétendues efficaces pour vaincre le trac. S'obliger à avoir des pensées positives, capter des regards bienveillants dans le public, suivre toujours le même rituel...

Si elles peuvent s'avérer utiles pour réaliser une prestation publique de qualité, gérer son trac par la respiration est une technique qui s'avère redoutable.

Sous l'effet du trac, la respiration se dérègle, ce qui bloque le diaphragme et engendre des dysfonctionnements. En s'efforçant de normaliser la respiration, le diaphragme se détend peu à peu. Ce phénomène relance les flux d'air et d'énergie dans le corps qui se détend.

L'esprit suit également le même schéma car normaliser son souffle induit à se focaliser sur le rythme de ses inspirations et expirations. Il est nécessaire de se concentrer afin de faire le vide en soi tout en étant apaisé, ce qui permet au trac de refluer.

Etant dès lors apaisé, l'état d'esprit peut ensuite permettre aux idées de réapparaître et de repartir, lentement. C'est un moment propice pour relativiser, redonner aux événements leur juste valeur, leur importance réelle, et à terme, rééduquer le cerveau reptilien pour qu'il révise sa classification.

Mais ce n'est pas tout, il existe également une technique puissante pour vous libérer de vos émotions bloquées qui peuvent aussi générer beaucoup de trac.

Pour vous aider à normaliser et gérer votre stress, j'ai condensé pour vous les principes de ma méthode alternative " Emotions Détox " dans un atelier vidéo gratuit. C'est le fruit d'années d'expériences professionnelles en tant que yoga thérapeute qui m'ont conduites à concevoir ma propre méthode.

L'atelier vidéo vous explique les grands principes de la libération émotionnelle afin de vous conduire vers le mieux-être, et donc arriver à mieux gérer votre trac.



Lire aussi :

Comment vaincre la phobie scolaire ?

Comment vaincre la peur par la prière et la foi ?