Donner la vie est sans conteste la plus belle chose qui soit au monde. Créer un être qui est le symbole de l'amour est émouvant, bouleversant, épanouissant, mais aussi effrayant. L'accouchement par voie basse peut notamment faire peur, aux jeunes mères qui donneront la vie pour la première fois comme à celles qui sont déjà maman. Chez certaines femmes, cette peur est vraiment forte, jusqu'à la phobie. Certaines femmes se refusent d'ailleurs à la maternité en raison de cette phobie.

Comment vaincre la peur de l'accouchement par voie basse ?

Si les craintes vis à vis de l'accouchement par voie basse sont si fortes, c'est que le fait de donner la vie est un geste fort, très attendu, mais durant lequel on ne maîtrise pas tout. L'inconnu est omniprésent : la position du bébé, l'intensité de la douleur et sa capacité à la gérer, la date même de l'accouchement...

La peur peut être générée en raison d'une méconnaissance de son corps. Mais la phobie d'accoucher peut aussi venir de l'appréhension du milieu hospitalier, du fait de devoir séjourner à la maternité. La peur de voir du sang ou des aiguilles peut par ailleurs venir se rajouter à l'appréhension naturelle ressentie à l'idée d'accoucher.

Ces dernières peurs sont souvent dues à de mauvaises expériences dans le passé de la jeune mère, vécues ou relatées, qui ont marqué durablement son cerveau reptilien. Des blocages émotionnels ce sont formés et, face à ces situations présentant de fortes similitudes et de l'inconnu, celui-ci génère des signaux d'alarmes. Les peurs surgissent alors, avec des symptômes indésirables et incontrôlables.

Toutefois, il est possible d'apaiser les peurs de la future maman quant à son accouchement.

Comment surmonter sa phobie d'accoucher à la fin de sa grossesse ?

Suivre des cours de préparation à l'accouchement, discuter avec des sages-femmes ou d'autres mamans ou futures mamans est un bon moyen de se rassurer à la fin de sa grossesse, tout comme le fait d'apprendre à mieux connaître son corps.

Décider d'accoucher sans péridurale, dans l'eau, dans une maison de naissance ou à domicile peuvent aussi être des solutions envisageables pour apaiser les craintes liées au milieu hospitalier.

Mais pour surmonter sa phobie d'accoucher à la fin de sa grossesse, il est nécessaire d'accéder au cerveau reptilien pour le nettoyer et le rééduquer. En se libérant des blocages émotionnels, les peurs pourront s'apaiser puis disparaître, pour permettre à la jeune maman de vivre pleinement ce moment unique et ne laisser que la joie de la naissance.

Une thérapie de libération des blocages émotionnels permet d'accéder au cerveau reptilien pour le détoxifier.

En tant que yoga thérapeute et coach en respiration, je vous propose mon propre concept, « Emotions Détox », qui agit comme une cure détox sur le cerveau reptilien et permet la libération des émotions qui y sont retenues et qui empêchent de s'épanouir pleinement durant la maternité. Cette auto-thérapie repose sur des exercices de yoga du tremblement. Je vous présente le programme complet d' « Emotions Détox » dans un atelier vidéo gratuit.


Atelier vidéo gratuit ▶ Le Yoga du tremblement, la méthode surprenante pour évacuer vos traumatismes émotionnels (peurs, phobies, angoisses, blocages).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment vaincre sa peur de l’échec ?

L'article suivant : Comment guérir sa phobie d’être abandonné et remplacé ?