La peur de voyager en avion est un facteur handicapant, qui limite les déplacements et peut faire rater des opportunités, des découvertes, des rencontres fabuleuses. Alors, pour ne pas passer à côté de toutes ces choses, comment vaincre la phobie de l’avion ? Elle n’est pas irrévocable et peut être facilement soignée.

La peur de voyager en avion ou l’aérodromophobie

Mains moites, palpitations, nausées, crises de panique… sont autant de signes qui peuvent témoigner de la peur d’effectuer un voyage en avion. Cette pathologie est également appelée aérodromophobie ou encore aviophobie. On estime aujourd’hui que 20 % de la population en souffre.

Comment vaincre la peur de voyager en avion?

La crainte de voyager en avion est une peur inconsciente dans le cerveau reptilien. Cette partie du cerveau est en charge de notre survie, mettant en exergue nos besoins et nous alertant des dangers. A l’instar d’un interrupteur, le cerveau reptilien enclenche le mode danger ou le mode sécurité selon les situations auxquelles nous sommes confrontés. Chez les personnes phobiques, il se met en position d’alerte à l’évocation d’un transport par avion. A noter qu’en dehors de la nécessité du voyage via ce mode de transport, les angoisses n’apparaissent pas.

La peur du moyen de transport que représente l’avion peut surgir à n’importe quel moment, auprès de personnes de tous âges et elle peut avoir plusieurs origines.

Par exemple, un accident ou un incident relaté dans les médias plonge souvent les voyageurs s’apprêtant à utiliser ce moyen de transport dans un état de stress et d’inquiétude. Cependant, la crainte du crash n’est pas le seul facteur suscitant la peur.
Un vol qui se serait mal passé, avec des turbulences, un passager difficile, ou même une valise perdue ou détériorée, sont autant d’éléments qui peuvent avoir marqué le cerveau. Des émotions resurgissent alors sous forme d’angoisses lors des voyages suivants.

Souvent, c’est un point précis qui porte toutes les angoisses ressenties : le décollage, l’atterrissage, une odeur, la proximité des autres passagers… Le fait de devoir se laisser porter, sans avoir le moindre contrôle sur le voyage, est aussi une cause fréquente de la peur de l’avion.

De plus, la peur est parfois couplée avec une autre phobie. Le fait d’être enfermé dans l’habitacle durant toute la durée du vol peut faire ressortir la claustrophobie par exemple.

Le premier réflexe des personnes souffrant de la phobie de l’avion et souhaitant vaincre la peur associée est de se documenter. Il s’agit, inconsciemment, de chercher à reprendre le contrôle sur un élément non maîtrisé. Malheureusement, cela ne suffit pas à se rassurer suffisamment pour voyager sereinement.

Face à cette peur, les réactions des personnes en souffrance sont différentes. Certains renonceront à leur voyage, quand d’autres se feront violence mais subiront un vol pour le moins désagréable.

Mais ces symptômes ne sont heureusement pas irrévocables. Ils peuvent s’apaiser et même disparaître complètement par des mesures simples et rapides.

Comment soigner la phobie de l’avion ?

Une thérapie par l’hypnose peut avoir des effets positifs sur l’aviophobie. Plongé dans un état de conscience modifié tout en restant maître de son corps et de sa volonté, l’hypnothérapie consiste à enregistrer dans son inconscient des nouvelles données positives sur le moyen de transport qu’est l’avion. La réussite de la thérapie dépend de la motivation du sujet et peut nécessiter plusieurs séances.

Il est possible de suivre des stages « anti-stress », le plus souvent organisé par les compagnies aériennes elles-mêmes, pour appréhender les difficultés rencontrées à la perspective d’un voyage en avion. Ces stages ont un nombre de places limitées et sont onéreux. Comptez plusieurs centaines d’euros pour une journée. Ce type de stage permet d’apaiser les angoisses. Ils comportent beaucoup d’explications sur le fonctionnement de l’avion, de statistiques, et parfois même un simulateur de vol… Mais ils ne constituent pas un traitement de fond.

Cependant, se documenter pour comprendre le fonctionnement des choses reste une étape importante dans le processus de guérison. Cela rassure de comprendre les choses, leur fonctionnement, leur raison.
Connaitre les différentes parties d’un avion, les mécanismes qui lui permettent de voler, discuter avec du personnel naviguant, sont des sources d’informations utiles.

Dans le processus de guérison et d'auto-thérapie, il est important de pouvoir exprimer clairement ses craintes.
Communiquer, avec un proche, des hôtesses/stewards, un pilote, un médecin, un thérapeute mène également sur le chemin de la guérison. Il est important de verbaliser.

Cela permet ainsi d’identifier l’élément déclencheur de la phobie, qui est stocké en mémoire par le cerveau reptilien. Une fois celui-ci connu, il est possible d’entamer un traitement de fond, pour rééduquer le cerveau reptilien et se débarrasser des angoisses incohérentes.

Un traitement médicamenteux, qu’il s’agisse d’anxiolytiques, de sédatifs ou d’homéopathie, peut avoir pour effet à court terme de détendre le passager anxieux. Cependant, il ne traite pas le fond du problème, et les angoisses réapparaîtront lors des prochains voyages. Et la prise de médicament n’est jamais anodine.

De même, l’alcool n’est pas le meilleur moyen pour apaiser ses nerfs avant ou pendant le trajet. D’autant qu’en vol, les effets peuvent être décuplés. De plus, l’alcool déshydrate. Or pour voyager sereinement, il est important d’être bien hydraté.

A contrario, des exercices simples de respiration pour détendre son diaphragme peuvent être salutaires. Ils aideront votre organisme à se détendre, à refouler les angoisses. Les muscles seront moins crispés, et le voyage physiquement moins difficile.

Votre esprit sera aussi apaisé. Car se concentrer sur le rythme de sa respiration permet de laisser voguer son esprit, de se remémorer des moments agréables et plaisants du passé. Mieux encore, ils peuvent vous aider à vivre pleinement l’instant présent, sans anticiper sur les éventualités du futur, que personne ne connaît à l’avance.

Fort de mes expériences professionnelles de yoga thérapeute et de coach en respiration, je vous livre ma méthode pour soigner votre phobie du transport en avion à travers mon atelier vidéo gratuit. Vous y trouverez de précieux conseils ainsi que des techniques efficaces pour vous libérez définitivement de cette peur et ne plus vous restreindre pour vos voyages d’agrément ou professionnels.


Atelier vidéo gratuit ▶ La méthode surprenante pour guérir vos traumatismes émotionnels (peurs, phobies, angoisses).

Lire aussi :

L'article précédent : Comment vaincre l’agoraphobie? La solution

L'article suivant :